Le test : Motoz Tractionator Desert, une bonne surprise

Le test : Motoz Tractionator Desert, une bonne surprise

27/11/2022 10 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

MotozChez Motoz, j’ai vu du bien (Motoz Tractionator GPS) comme du moins bien (Motoz Enduro, d’ailleurs, je n’ai toujours pas fait l’article dessus). Entre temps, j’ai monté un jeu de Motoz Tractionator RallZ sur Thor, mais qui commence à être un peu attaqué. Enfin… Ils ne m’auraient pas permis de finir sereinement mon road-trip au Maroc. Du coup, je me suis mis en quête d’une nouvelle monte avec pour objectif qu’ils puissent tenir au moins 3000 bornes pour un usage principalement piste, sable et sec. Les Motoz Tractionator Desert sont ressortis assez naturellement, compte tenu de la bonne longévité qu’a la marque avec sa gomme ultra dure en générale…. 3500 bornes plus tard, voilà mon petit retour d’expérience, totalement subjectif 🙂

Petit rappel, la KTM 1290 Super Adventure R (2020) fait quand même 220kg à sec, donc 250 tous pleins faits, j’en fait 85, et j’avais un paquetage qui devait en faire 25… Donc ça fait la bagatelle de 360 kg emportés par 160cv et 14nm de couple.

A titre de comparaison, j’ai fait à peine 300 bornes avec un train de Michelin Thacker. 

Donc l’enjeu est de taille 🙂

Le Motoz Tractionator Desert d’après le fabricant

Motoz DesertBon, tous les fabricants vont t’expliquer que leur pneu est le meilleur, c’est le jeu, mais c’est toujours intéressant à lire. Voilà ce que Motoz t’explique sur ses Tractionator Desert, qu’ils vendent par ailleurs aussi bien dans leur gamme Adventure que Enduro :

Designed to handle hard terrain, fast rocky fire trails, gravel roads and desert hard pack with sandy variations. The Tractionator Desert H/T’s unique tread design handles off camber sections, ruts, hard braking at extreme lean angles.

85% Off-Road / 15% Road

  • DOT Homologated
  • Heavy duty front – works well on heavy bikes
  • Intended for intermediate-hard terrain and rally use
  • Excellent traction in varied terrain

Application – Off-Road Desert

Terrain Conditions. 95% Dry – 5% Wet; 90% Hard – 10% Soft

En d’autres termes, sur le papier, il correspond bien à ce que je cherche 🙂 Mais tu peux voir tous les détails ici.

La monte commandée

Motoz Desert neuf vs Motoz RallZ uséLes Motoz Tractionator Desert sont disponibles en tubetypes ou tubeless.

Les tubeless (TL) sont en 17 ou 18′ à l’arrière (150/70), et 19 (110/80) ou 21 (90/90) à l’avant, donc plutôt réservés aux gros trails.

Les tubetypes (TT) sont disponibles dans des formats plus typés enduro. Uniquement en 90/90-21 à l’avant, et à l’arrière, tu trouves presque de tout, mais en 140 de large maximum. Je t’ai dit, c’est un peu plus typé que le TL. Ceci étant, le dessin est strictement identique, et comme d’hab, tu peux toujours en cas de nécessité monter une chambre dans un TL.

Mais j’ai commandé la monte TT en 90/90-21 à l’avant et 140/80-18 à l’arrière. Et là, tu te dis que c’est bizarre du 140 à l’arrière d’une 1290 Super Adventure ? Bah… Oui et non, mais si tu veux en savoir plus, va jeter un oeil à cet article sur le sujet. Je t’explique quelles sont les compatibilités relatives et les avantages inconvénients d’une telle monte.

Le montage des Motoz Tractionator Desert

Là, c’est une très bonne surprise, parce que même si la gomme est super dure, la carcasse est finalement assez souple, et du coup, ça se monte comme dans du beure. 

Avant de partir, j’ai monté le train en à peine 40 mn dans le parking. J’ai juste été surpris la première fois, parce que l’avant a pris une mauvaise position, donc j’ai dû dégonfler, remettre un coup de cuillère, et regonfler, mais aucun problème particulier à signaler.

Pendant le road-trip, j’ai crevé 3 fois ! 1 fois à l’arrière, 2 fois à l’avant. Et bien même sur la piste, aucun problème pour manipuler le pneu. Les Motoz Desert sont super simples à gérer, à manipuler, à monter/démonter, à tel point que je n’ai même pas eu besoin de mettre du savon ! 

Bref, de ce point de vue, c’est tout bon, mais j’avais déjà remarqué ça sur les Motoz Tractionator GPS et les Motoz Tractionator RallZ. J’avais eu plus de mal avec les Enduro. Bon en tout cas, là, ça passe bien, donc next step !

Bon et si tu veux voir de tes propres yeux c’est ici : 

A l’usage

Alors je vais commencer par le premier truc qui m’ait réellement surpris avec les Tractionator Desert. Et quand je dis surpris, c’est un faible mot. Parce que globalement, ces pneus sont… ultra bruyants !!! C’est un truc de dingue sérieux ! T’as l’impression de rouler au milieu d’une escadrille de B-52 ! Pour la petite histoire, je m’en étais déjà rendu compte déjà la première fois que j’ai roulé pour aller de Malaga à Algeciras. Mais le pire, ça a été quand j’ai frôlé la panne sèche et que je coupais le moteur dans les descentes des cols. Là, c’est une explosion sonore ! Je sais pas si les gens l’entendent aussi quand je passe, mais ça doit faire bizarre.

Ceci étant, je suis globalement plutôt très satisfait. Je t’explique pourquoi…

Sur le bitume

Bon clairement, ils ne sont pas faits pour le bitume, mais ils font carrément l’affaire… Tant que ça n’est pas mouillé… 

Peut être que la nature du bitume au Maroc joue, j’ai eu l’impression que c’était beaucoup plus glissant qu’en France, mais en gros on a eu une étape un peu difficile sous la pluie, et je ne me suis jamais fait aussi peur. Le premier rond point, j’ai cru que j’allais faire un tout droit ! Ca glisse, ça ne te donne aucune info, c’est flou, bref, l’enfer !

Après, sur du sec, c’est du pneu d’arsouille en règle ! Franchement, à 2,3 bars de pression, c’est nickel, et tu envoies bien. J’ai même eu le sentiment que, plus tu essores la poignée, mieux ils se comportent. C’est assez bluffant ! Faut quand même faire attention à bien les roder, parce qu’au début, ce n’est pas ça, et les crampons à l’avant font un peu peur dès que tu mets un peu d’angle.

Après, attention, c’est du pneu tétine au profil plutôt agressif donc c’est pas non plus fait pour de la piste. Mais vu les spécifications, il se débrouille plutôt très très bien. 

Sur la piste

DesertAlors là, c’est son terrain de prédilection ! Sur de la piste, c’est une arme exceptionnelle. Ultra sain, jamais de dérobade, une accroche de ouf, et surtout, très très bon comportement sur le changement d’angle. Tu grippes de partout, à toute allure ! 

Si je rentre un peu plus dans le détail, l’avant est ultra directionnel, et l’arrière accroche en permanence. La seule fois où j’ai été étonné, c’est sur le lac salé, où j’ai eu l’impression qu’au delà de 180 km/h, il n’accrochait plus et ne tractait plus. Après, c’était peut être lié au revêtement très particulier, ou au fait que déjà à plus de 180 tu fais dans ton froc… Faudra que je réessaye 🙂

En revanche, il est très très très sensible à la pression de gonflage. Entre 1.9, 2.3 et 2.5, tu as 3 pneus totalement différents ! A 2.5 sur la piste, l’arrière manque clairement d’accroche même avec la 1290 chargée. Alors tu vas dire que 2.5 c’est monstrueux, mais bon, fallait bien que je fasse l’essai. Du coup, j’ai tenté à 2.3 et là, il est joueur et accroche bien. En revanche, à 1.9, c’est un monstre de traction, mais je trouve qu’il est presque trop mou. A 1.9 à l’avant, il est flou, mais à 2.3, nickel, rien à redire !

Voilà donc sur la piste, globalement, j’étais à 2.3 à l’avant et à l’arrière.

Dans le sable

DesertQuand tu vois le profil de du Motoz Desert à l’avant, tu te dis qu’il n’est pas forcément fait pour le sable. Le profil de l’arrière est plus “acceptable” mais quand tu mets un Michelin Desert Race à côté c’est incomparable. Alors j’avais une petite appréhension, mais en fait, elle a été levée très rapidement.

Le comportement est ici aussi très sain, avec un avant très directionnel encore et un arrière qui accroche très correctement. Mais le poids de la meule nécessite quand même de réussir à toujours garder une bonne vitesse si tu ne veux pas te tanker. 

Ce n’est pas le comportement d’un Michelin Enduro ou Starcross non plus, mais franchement, ça fait tout à fait l’affaire. Il faut juste penser à délester très très très largement l’avant, mais là, c’est moins le problème du pneu que du poids de la meule.

D’ailleurs, Enis était surpris de la façon dont je passais les passages sablonneux avec une trajectoire très clean, là où il semblait avoir un peu plus de difficulté avec le MT21 qu’il avait monté. Comme on n’a pas échangé nos meules, je ne peux pas t’en dire plus. 

En tout cas, si tu ne veux pas te traverser le Sahara par les dunes, mais que tu veux un pneu qui se débrouille dans le sable, le Motoz Desert fait l’affaire. Qu’est-ce que j’aurais aimé avoir ce pneu en Islande dans les 30 bornes de “fesh” qu’on a traversé avant Askja… 

Dans le technique

Allez, dernier environnement dans lequel j’ai testé les Motoz Desert : le plus technique. Alors je te parle pas d’Enduro, évidemment, mais tu sais, ces chemins entre deux. Des singles track caillouteux et pentus… Ou des passages étriqués dans lesquels t’as besoin de manœuvrabilité à basse vitesse.

Et bien là, ils sont tellement bons, qu’ils se font oublier ! C’est incroyable ! Ca te donne envie de passer et repasser. Je me rappelle d’un petit passage en particulier où on n’avait même plus de piste. On passait dans de la terre, sur des caillasses, avec des marches à franchir, et… ça tractait partout. 

Sur un filet de gaz ou sur un gros coup de gaz, ils sont présents, et te donnent toute l’info dont tu as besoin pour ajuster le tir. C’est étonnamment bluffant pour être franc. 

Je n’ai qu’une envie maintenant, c’est de les monter sur la 701 pour voir comment ils se comportent avec une moto plus légère ! 

Le mot de la fin

Et bien… Les Motoz Desert font parfaitement ce pour quoi ils sont vendus ! Donc si tu cherches un pneu qui va durer un bail, qui te procure un max d’accroche dans presque toutes les conditions, tu peux y aller les yeux fermés.

Le seul contexte dans lequel je ne les ai pas testés, c’est dans la boue et l’humide… Mais dès que je récupère Thor, je me jette sur le TET pour compléter mon retour d’expérience. Alors si ça t’intéresse, hésite pas à t’inscrire à la newsletter, ou à me suivre sur les réseaux, comme ça tu auras la mise à jour.