Le mini guide : réparer un pneu crevé dans la pampa

Le mini guide : réparer un pneu crevé dans la pampa

01/12/2022 1 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

Allez, je le fais en bref, mais pendant mon roadtrip au Maroc, j’ai géré 3 crevaisons en 10 jours ! Je considère donc maintenant que je suis tout à fait légitime pour te parler de la façon dont tu peux réparer un pneu crevé, même dans la pampa 🙂 Je t’avais déjà fait un article sur la réparation des pneus tubeless. Là, je vais te parler des pneus tube type, ou en tout cas avec une chambre à air.

Rapide flashback… Il y a quelque temps, j’avais fait “l’anti mini guide : comment changer ses pneus tout seul“. Mais du coup, l’expérience aidant, maintenant, je gère tranquillement en moins de 20 minutes en prenant mon temps… Une crevaison ? Ce n’est plus un soucis ! Presque un nouveau divertissement 🙂

Du coup, la question c’est comment on passe d’une catastrophe, à un état “normal”. C’est ce qu’on va voir… Et on va commencer par la vidéo ! Tu as toute l’explication de texte plus bas si tu veux 😉

 Préparer le terrain

Bon, avec le recul, cette étape est assez importante ! C’est quand même vachement plus simple, même en plein milieu de la pampa, de t’organiser ta petite zone de travail.

Tu vas sortir tous les outils nécessaires, et en la matière, il n’y en a pas 36 en fait. Alors voilà la liste :

En parallèle, tu vas installer ta moto pour pouvoir la bricoler comme il faut. Si t’as une béquille centrale, c’est top, sinon, tu improvises. Dans ce cas, tu peux ajouter à la liste du matos ci-dessus une sangle basique… Je t’explique juste après pourquoi 😉

Préparer ta meule

Crevaison pneu motoSi t’as pas de béquille central, va falloir que tu arrives à lever ta meule, d’une façon ou d’une autre. Enfin tu peux aussi la poser au sol mais c’est moins pratique surtout quand elle est lourde…

Tu peux mettre des cailloux sous le sabot (ou ce que tu veux d’autre), mais l’équilibre est instable. 

Donc le petit tips easy, c’est de sangler ta meule à un arbre 🙂 Et d’ajuster selon que c’est la roue arrière ou la roue avant qui est touchée. Tu mets ta bécane sur la béquille latérale à 10 cm du tronc. Tu passes la sangle autour de l’arbre et du guidon (si tu dois changer la roue avant). Si c’est la roue arrière, tu bloques le frein avant avec un colson et tu passes la sangle autour de la poignée arrière. Une fois que c’est fait, tu sangles pour que la selle soit en contact avec l’arbre. Ca soulèvera forcément l’avant ou l’arrière de ta meule pour te permettre de passer à l’étape d’après. 

Sortir ta roue

Ta meule est stabilisée, tu peux maintenant sortir la roue.

Si c’est la roue arrière, tu dévisses l’écrou d’axe. En général il faut une douille de 32, mais vérifie bien avant de partir ;-).

Si c’est la roue avant, il va falloir que tu dévisses les écrous de blocage de l’axe sur la fourche.

En général, sur des enduros ou des petits bi, les écrous sont visibles sur le dessus de l’axe de roue, sur les tubes de fourche. Sur un gros bi, ou pire, il y a des chances qu’elles soient sous le pied de fourche.

Ensuite, tu dévisses l’axe. Vérifie juste s’il faut (ou pas) sortir un étrier de frein pour pouvoir sortir la roue plus facilement. Par exemple, ce n’est pas utile sur ma 701. Ca passe limite sur la 1290… Mais impossible de sortir la roue avant de la DesertX sans enlever un étrier. 

Dégager le pneu

Crevaison MotoBon, là, on attaque les choses sérieuses du coup. Et va falloir y aller tranquille, et ne pas s’énerver…

Déjà, tu enlèves l’obus de valve. Ca te permet d’avoir une chambre qui n’a plus du tout d’air à l’intérieur et qui sera plus facile à manipuler.

Après, tu vérifies que tu aies un gripster ou pas, et si tu en as un, tu le desserres. 

Ensuite, tu vas t’assurer que le pneu soit bien décollé de la jante. Si c’est le cas, tu passes au point suivant. Sinon, tu peux le décoller avec le genoux. Si vraiment ça bloque, tu peux utiliser la béquille de ta meule, ou… le démonte pneu. Fais bien le tour des deux côtés de la roue évidemment…

Y aller petit à petit…

Ensuite, tu glisses 3 démonte pneu à 5-10 cm d’espace chacun, et tu fais levier pour sortir le pneu de la jante. Une fois que c’est fait, tu reprends un démonte pneu et tu y vas 10 cm par 10 cm. Une fois que tu as sorti un premier côté, tu retournes le pneu et tu passes un démonte pneu en entre le pneu et la jante, du côté non sorti du pneu. Tu fais levier pour sortir l’autre côté, et tu dégages tout le pneu.

A ce stade, tu l’as noté, la chambre à air est toujours à l’intérieur. Comme elle est déjà crevée, tu t’en fous un peu en fait. Mais surtout, comme je prends en général des chambres renforcées, je n’ai pas trop de crainte au démontage. Je fais juste gaffe à chaque fois que je pose un démonte pneu.

Voilà, en tout cas, maintenant, le pneu et la chambre sont dégagés.

NB : certains ne sortent pas le pneu, mais franchement, je ne sais pas comment ils font. J’ai peut être des trop grosses paluches, mais j’arrive pas à bien mettre la chambre et passer l’embout de valve au remontage, donc c’est pour ça que je sors tout.

Remettre la chambre

Là, je gonfle un tout petit peu la nouvelle chambre, juste pour lui donner la forme et la placer dans le pneu. Je trouve que c’est plus simple comme ça, surtout avec des chambres renforcées qui du coup sont plus compliquées à manier quand le pneu est déjà sur la jante.

Si tu prends des chambres non renforcées, tu peux remonter le pneu, puis mettre la chambre. 

Bref, tu gonfles un peu, et là, tu remets la chambre dans le pneu en ayant bien sûr vérifié avant qu’il ne restait pas un clou dedans 😉

Tu fais gaffe aussi qu’il n’y ait pas des cailloux qui soient rentrés dans le pneu quand tu l’as sorti… 

Moi je passe un coup de chiffon sur la jante, à l’intérieur du pneu, et je double check visuellement et avec les mimines s’il n’y a pas un corps étranger dans le pneu… 

Remettre le pneu

Pour remettre le pneu, je commence toujours par placer la valve de la chambre à air dans la jante. Une fois l’embout placé, je remets l’écrou pour le bloquer et qu’il ne sorte plus.

Si tu bosses sur la roue arrière, tu vas pouvoir remettre le pneu presque d’un coup d’un seul. Sur la roue avant, c’est moins évident. 

Tu commences à installer le côté opposé à la valve dans la jante. Et là tu peux utiliser le calle pneu, qui en fait va juste maintenir le pneu à l’intérieur de la jante. De cette façon, il ne remonte pas sur les bords de la jante, et ça laisse les quelques centimètres nécessaires au remontage.

Ne pas pincer la chambre… Ne pas pincer la chambre…

Une fois posé donc, tu reprends les démonte pneus, et tu y vas petit à petit là aussi. Fais très très très attention là à ne pas pincer la chambre !!! N’utilise bien que le petit bout du démonte pneu, pas la peine de prendre toute la cuillère 😉 Plus ça va devenir compliqué, plus tu vas essayer de faire descendre le pneu au milieu de la jante. N’hésite pas à dégonfler totalement la chambre à cette étape d’ailleurs (oui tu te souviens on l’avait un tout petit peu gonflée avant…)

Surtout, si ça bloque, ne force pas ! C’est juste que le pneu n’est pas assez descendu dans la jante, donc cherche à gagner de l’espace tout autour du pneu. J’ai même vu des gars qui utilisaient des rislans, mais bon, jamais eu besoin de mon côté. 

Plus tu avances, plus tu vas y aller progressivement, quitte à y aller 2cm par 2cm à la fin. Y a pas de honte, faut juste remonter le pneu… 

Normalement, là, c’est bon, et il te reste juste à…

Remonter la roue

Bah voilà, là, tu fais la première étape en sens inverse. Mais, et je dis bien MAIS, il faut faire un petit truc avant : mettre un peu de lest dans les étriers de frein… Tu prends un démonte pneu, tu le glisses entre les plaquettes et tu rentres les pistons en faisant levier petit à petit. MAIS, et je dis bien MAIS…. Tu fais attention sur les étriers avant si tu en as deux, parce qu’il y a des chances qu’en faisant ça sur le premier, ça repousse les pistons de l’autre, et là, t’as l’air bien con. Donc… Tu mets par précaution un autre démonte pneu ou un tournevis pour caler l’étrier sur lequel tu ne bosses pas 😉 Voilà, maintenant que c’est fait, tu vas pouvoir remettre la roue plus facilement.

Tu vérifies surtout qu’il y ait bien les entretoises !!!

Et tu remontes tout… L’axe, les vis, l’étrier, etc.

Une fois que c’est fait, tu pompes sur les freins pour replaquer les plaquettes sur les disques de frein, et… T’as plus qu’à repartir !

Voilà, elle est pas belle la vie ? Maintenant tu économiseras 50 balles à chaque fois que tu changeras tes pneus, du coup tu payes ton apéro la prochaine fois qu’on se voir ok ? 🙂