[My Old Bike] BMW F800R

[My Old Bike] BMW F800R

05/01/2021 4 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

Elle a été la première ! Une BMW F800R de 2013 ! 13.000 km, elle a terminé sa vie en RSV… Mais pour autant, je l’ai adorée ! Voici pourquoi 🙂

L’heure du choix

Pourquoi cette moto ? Déjà, je voulais acheter une moto neuve. Ensuite, j’avais un budget de +/- 8.000€. Enfin, je voulais une moto “secure” et fiable !

Alors j’ai écumé tous les revendeurs de l’avenue de la Grande Armée jusqu’à la Bastille pendant des lustres… En fait, je crois que j’y ai passé quasiment tous mes samedis entre le mois d’octobre et le mois de décembre 2013.

Et puis, à ce moment, j’avais tellement de types de motos qui me faisaient envie que je n’arrivais vraiment pas à choisir : 

  • J’adorais les Royal Enfield, mais bon, il n’y avait pas l’ABS de série à ce moment et j’avais peur de m’ennuyer un peu malgré tout.
  • La Ducati Monster ? J’en rêvais, mais j’étais refroidi par la mauvaise  réputation de la marque.
  • Les Jap type Honda, Suzuki, Yamaha ? Mouais, je trouvais pour le coup qu’on en voyait déjà beaucoup trop, et que rien ne les distinguait réellement les unes des autres.
  • KTM ? A l’époque, je ne connaissais même pas 🙂

Un petit coup de foudre…

Et puis, j’avais vu un jour cette petite BMW dans la rue… Elle avait une drôle de tronche avec son optique asymétrique, mais justement, je trouvais que ça lui donnait un petit côté “à part”. Alors je l’ai essayée… Plusieurs fois… Et plus ça allait, plus je me sentais bien dessus. Du coup, j’ai craqué ! En décembre, je signais le BC, et en Janvier, je la récupérais 🙂

Il s’agissait de la seconde version de la BMW F800R, qui avait été esthétiquement revue par rapport au premier modèle sortie en 2008. Une nouvelle version est sortie en 2015, mais perdant selon moi tout son charme et se rapprochant trop de la production “japonais” déjà disponible sur le marché.

Premières sensations

Un petit vélo

Cette BMW F800R est un petit vélo ! Très bien équilibrée, pas trop lourde avec ses 200 kg, on se sent tout de suite à l’aise. La position de conduite est relativement neutre pour ma taille (1,84 m), et adaptée que ce soit en ville, sur petites routes, ou sur grandes jonctions. Son bicylindre de 85 ch est largement suffisant pour débuter !

C’est avec cette moto que j’ai fait mes premières virées, jamais bien loin en revanche, plus par manque d’occasion que par manque de potentiel.

J’ai pas mal écumé les routes du Morvan pendant 18 mois à son guidon. Je n’ai fait que ça d’ailleurs (outre la ville au quotidien, et les sorties du dimanche avec les copains).

Un comportement super sain

Au guidon de cette F800R, on se sent très en sécurité. Le comportement général est très rassurant, avec un bon retour d’information du train avant. Ca reste un roadster, donc niveau “protection”, ce n’est pas le top, mais le petit saut-de-vent était très efficace. On prenait quand même 200km/h avec ce petit bolide 🙂

Sur les petites routes de campagne, le moteur était joueur, quoi que un peu calme. Enfin, je dirais plutôt neutre que calme. C’est un peu comme si ce moteur avait été construit pour satisfaire le plus grande nombre, mais sans faire d’étincelles particulières nulle part. Il était très bon, mais il n’avait pas ce petit truc que j’ai trouvé après sur ma K1300R ou sur ma 1290 adventure.

En revanche, cette moto n’était pas faite pour le duo. La selle était totalement inconfortable et la position du passager encore pire ! 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fin tragique

Bon, là, j’exagère un peu, mais j’ai eu 2 accidents avec cette moto plus ma première gaufre !

Pour la gaufre, c’était pas grand chose.

Une virée avec des copains en forêt de Fontainebleau, un tas de feuilles, la roue avant qui chasse, et la petite glissade qui va bien.

J’ai quand même cassé le sélecteur, et c’est là que tu apprends à te débrouiller, la preuve en images…

Pour les accidents, rien à voir !

Mais heureusement, là encore, plus de peur que de mal…

Le premier, à cause d’un type qui, sortant d’un déjeuner d’affaires un vendredi soir à 19h, a transformé les rues de Paris en partie de GTA live !

Le second, à cause d’un chauffeur du ministère de la justice (oui, ça ne s’invente pas), qui a oublié la notion de “priorité” sur la route.

Ce deuxième accident aura été fatal à la moto qui a fini encastrée sous la Peugeot Ministérielle.

Ceci étant, si tu as besoin de pièces détachées, il m’en reste quelques unes…

La BMW F800R en quelques chiffres

Cylindrée 798 cc
Puissance 87 ch (8000tr/min)
Couple 8,6 mkg à 6000 tr/min
Poids (vide / ODM) 177 kg / 199 kg
Type moteur Bicylindre en ligne, 4 temps
Boîte de vitesse 6 rapports
Transmission Chaîne
Réservoir 16 litres
Hauteur selle 775 mm
Hauteur totale 1160 mm
Largeur 905 mm
Empattement 1520 mm
Suspension avant / débattement Fourche téléhydraulique / 125 mm
Suspension arrière / débattement Mono-amortisseur / 125 mm
Frein avant 320 mm / 4 pistons / 2 disques
Frein arrière 265 mm / 2 pistons / 1 disque
Roue avant 120/70 – 17
Roue arrière 180/55 – 17

 


En savoir plus sur carrant.org

Subscribe to get the latest posts sent to your email.