Let me introduce you to…. Thor !

Let me introduce you to…. Thor !

05/06/2020 2 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

KTM 1290 Super Adventure R vs BMW R 1200 GS Adventure ? This is the question !

Dans un précédent article, je t’expliquais que je voulais changer de moto (je n’ose pas dire “devais”…). Et du coup, je t’expliquais mon dilemme… Fallait il jouer le classicisme d’une bonne vieille BMW R1200 ou 1250 GS ? Ou fallait-il jouer la modernité excitée d’une KTM 1290 Super Adventure R ? Et surtout, comment faire ce choix ? Raison ? Passion ? Instinct ? Evidemment la réponse est un peu de tout ça… 

Mais comme je dois pas être le seul à m’interroger, j’ai fait un petit tableau récapitulatif. 🙂 Un vieux reflexe que de tout mettre dans Excel… Sauf les itinéraires (et encore, je dois reconnaître que parfois j’aimerais bien faire du tri et de la data avec un bon vieux Power BI sur les positions GPS mais je me soigne…).

Du coup, c’est cadeau, c’est pour toi !

[EDIT 12/01/2022] : et si d’aventure tu veux savoir ce que j’en pense après 18 mois d’utilisation et presque 30.000 km, c’est ici que ça se passe.

 

Victoire par KO !

Alors voilà, le résultat est sans appel ! 14 à 6 pour la KTM 1290 Super Adventure R vs BMW R 1200 GS Adventure ! C’est un KO pour la BMW ! Mais au final, tu veux que je te dise ce qui m’a décidé définitivement ? Le petit truc qui te fait passer la frontière et quitter l’Allemagne pour aller en Autriche ? C’est ces 3 raisons :

Une bonne dose de plaisir…

A chaque fois que je les ai essayées toutes les deux, je prenais un vrai plaisir. Mais venant de la K1300R, j’avais peur de m’ennuyer avec le moteur de la GS. Il a fait ses preuves, certes, mais il ne donne pas autant la banane que la KTM. Le LC8 est fougueux, explosif, capable d’être calme et de rouler sans taper sous 2500 rpm. Il peut aussi t’arracher les bras dès que tu ouvres les gaz. Et ça, la BMW ne le propose pas, même sur la 1250 qui a grignoté quelques chevaux au passage. 

Une pincée d’originalité

Les BMW sont tellement bien qu’on les voit partout ! Tu les trouves par essaims complets en ville ! Et par convois exceptionnels dès que tu sors. J’avais trop peur de me tromper et de pas retrouver la mienne si je la garais à côté d’une frangine 🙂 Un peu comme quand tu vois des jumeaux, mais là, c’est carrément des triplés au mètre carré !

Une envie de ne pas faire envie

Et puis… je dois dire que celui-ci a beaucoup joué… La BMW est une des motos les plus volées… Alors tu le sens dans la prime d’assurance, évidemment, mais surtout, quelle galère de te lever le matin et de ne plus avoir ta meule, quelle angoisse de te dire que tu dois la garer devant un commissariat si tu veux être tranquille, quelle loose quand tu dois te réhabituer à ne plus avoir de moto en attendant que l’assurance et la police finissent leur job…

Donc j’ai craqué pour la KTM 🙂 Et c’est là que je te présente Thor !

Hard Alpi Tour

Il a appelé sa moto Thor il a craqué !

Alors pas tout à fait 🙂 Pour la petite histoire, c’est mon fils qui l’a appelée Thor. Il trouvait que le phare avant ressemblait à un casque de Viking, et que le R sur le côté ressemblait à un éclair. Comme en plus elle fait le bruit de la foudre, ça ne pouvait être que Thor. Donc voilà, tu sais tout… 

Et avec ceci il prendra quoi le monsieur ?

Alors même si la KTM 1290 Super Adventure est très très bien équipée de série, je lui ai ajouté quelques petits détails qui ont leur importance :

  • Un kit phare additionnels, histoire d’être sûr de bien voir et d’être bien vu sur la route, surtout la nuit, ou en off-road. A l’usage, il faudra peut être que j’en ajoute un set encore, notamment si je veux faire le Hard Alpi Tour en version Extreme.
  • Un sabot moteur. Alors là, c’est incompréhensible je trouve ! KTM a conscience que la version R de leur Super Adventure est faite pour aller dans la poussière et les cailloux, ils la livrent d’origine avec les Crash Bars. Pourquoi ne pas mettre également le sabot ?! Je ne crois pas avoir vu une seule R sans… Bref. Je comprends la logique marketing, mais pas top pour l’image je trouve… 
  • Des sur-filtres à air. Parce que vu les entrées d’air, tu peux être sûr qu’en un weekend de off-road tu flingues ton filtre à air sans ça 
  • Des poignées chauffantes et une selle chauffante 🙂 Oui, bon, là je reconnais que j’ai un peu craqué, mais un peu de confort ça fait quand même du bien !
  • Un pot Akrapovic Black. Bon, sur ce coup, c’est moins une question de performance que de look. Le pot d’origine ressemble à une casserole, c’est horrible je trouve. 
  • Une bulle haute, que j’ai prise chez Givi. Parce que même si Thor est intrinsèquement fait pour rouler hors des sentiers battus, il n’en reste pas moins que je l’utiliserai aussi pour les virées sur route avec les copains. La bulle haute est un vrai confort supplémentaire ! 
  • Et pour le côté pratique une paire de valises Touring 🙂

Allez, place aux images 🙂