[Road trip en Écosse] Le roadbook

[Road trip en Écosse] Le roadbook

18/05/2019 2 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

Au pays de Braveheart !

Concours de circonstances, j’ai pu m’évader, à peine 1 mois après être rentré de mon second périple pour le projet Carrant ! Direction l’Ecosse, pour aller faire un road trip à moto toujours 🙂 ! De là à croire que le voyage appelle le voyage, il n’y a qu’un pas ! Et avec le recul, je ne regrette absolument pas d’avoir été très opportuniste sur ce coup, parce que depuis, c’est la disette ! Régime sec ! Plus de road trip ! Pour l’instant en tout cas…

Bref, comme je te le disais, j’ai eu de la chance ! Et si j’ai déjà été plusieurs fois en Écosse dans le passé, je n’avais jamais eu la chance d’aller y poser mes pneus…

Après, c’est l’Écosse… Et en partant la dernière semaine de mai, je me doutais bien que la météo serait typiquement… Écossaise ! Et ça n’a pas loupé, mais je vous en reparle en détail plus tard…

Un road trip en Écosse, ça se mérite, et déjà, il faut y aller…

Fidèle à mes habitudes, je n’avais pas beaucoup de temps. Du coup l’enjeu était simple : mon périple écossais ne commençant qu’à Édimbourg et se terminant à Glasgow, il fallait que je fasse la jonction le plus vite possible !

Un petit tour sur Google Maps pour vérifier :

  • Paris – Édimbourg = 1.098 km…
  • Glasgow – Paris = 1.138 km…

Voilà, ça c’est fait. La logique est très simple à partir de maintenant… Accepter ces 2.236 km d’enfer en faisant le pari qu’une fois sur place, tout supplantera le calvaire de ces épouvantables liaisons par autobeurk…

Mais sur place, quel bonheur ça va être !

Et finalement, ce pari a payé, parce que clairement, sur place, j’allais me régaler avec ce nouveau road trip en Écosse ! Là aussi, il suffit de regarder sur Google Maps pour s’en convaincre !

Des petites routes à foison, des paysages d’exception, des panoramas de dingue, des lumières extraordinaires, et en prime, la météo annoncée semble plutôt clémente !

Un ciel voilé mais pas de grosse pluie, et des températures entre 12 et 17°C !

Que demander de plus ?

Ah oui, au passage, je me suis fait ma première très grosse frayeur à moto loin de chez moi avec un fabuleux high side (mon premier en prime) dont je vous parle ici…

Demandez le programme !

Alors dans l’idée, je trace à Edimbourg. De là, je longe la côté pour aller faire un tour à Saint Andrews (le fameux golf !). Ensuite, je remonte en direction d’Aberdeen. Mais je bifurque avant vers l’Ouest pour aller rendre visite à la Reine Mère à Balater (bon pas de bol, on s’est croisé, elle  n’y était que la semaine d’après !).

De là, un petit crochet vers Pitlochry et Parallel Roads ! Avant de filer droit vers Fort Augustus et le Loch Ness ! Qu’il est long ce Loch d’ailleurs… Mais qu’il est beau… Bref. A Inverness, direction Tarbat Ness Lighthouse. Puis retour sur mes pas pour aller à Wick, et rejoindre ensuite John O’ Groats.

Une fois là-bas, impossible d’aller plus loin… Donc, cap à l’Ouest pour aller vers Durness et sa fameuse grotte. Puis cap plein Sud pour aller vers l’Ile de Skye en longeant le plus possible la côté Ouest de l’Ecosse.

A Skye, un autre monde, une parenthèse temporelle ! J’en profite pour faire tout le tour de l’Ile, aller plonger les pieds dans les Fairy Pools, avant de prendre un ferry pour aller à Ballaig.

De là, direction Fort William puis Oban, avant de rejoindre le parc naturel de Loch Lomond, dernière étape avant Glasgow et le retour………

Un road trip en Écosse en 3 actes à découvrir…

En fait c’est assez simple… Au final, il y a eu 3 phases dans ce road trip en Écosse, qui ont été rythmées par…. la météo ! Donc on va coller à ça, histoire de bien prendre conscience de la situation 🙂

Comme d’habitude, si tu veux être informé des MAJ et de la publication de ces articles, suis moi sur Facebook ou alors envoie moi un message

Quelques souvenirs