Le Iron Butt Challenge, ma prochaine connerie balade

Le Iron Butt Challenge, ma prochaine connerie balade

11/11/2020 0 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

Logo Iron Butt AssociationEt oui… Parfois, on se fixe des défis qui ne servent pas à grand chose, mais on a la satisfaction très égoïste de se dire “on l’a fait”. Typiquement, d’aucuns pourraient questionner l’utilité du projet Carrant. 🙂 Encore que ça se discute. Mais ce n’est pas le sujet du jour !

Rajoute à ça un second confinement… Et là, les idées de voyages peuvent rapidement germer, même les pires… C’est typiquement le cas de l’Iron Butt Challenge ! 

Iron Butt Challenge, ou le défi du cul d’acier

Ah oui… Dit comme ça c’est un peu moins vendeur, mais c’est plus explicite non ?

Je te fais le résumé : au début des années 1980, est née aux états unis l’Iron Butt Association (IBA). Son but ? C’était de “promouvoir la moto d’endurance” (Gnack gnack gnack)… Pour ce faire, et depuis le début, l’IBA n’a eu de cesse que d’imaginer des Iron Butt Challenges tous plus fous les uns que les autres !

Si vraiment tu es curieux, tu peux jeter un oeil à la liste exhaustive de tous les rides pour lesquels tu peux concourir ! Elle est sur le site de l’IBA, ici. Ils se sont même diversifiés pour organiser des rallyes de grands malades…

Et si tu veux te revendiquer de la famille, et l’afficher fièrement (pffff… genre tu mets ça sur ton CV…), pas d’autre choix, tu dois faire au minimum l’un de ces rides au long cours ! Et même si il y a déjà pas loin de 75.000 membres, ramené à la population totale sur le globe, ça fait moins de 0,001% :-).

Du grand n’importe quoi !…

L’avantage avec le Iron Butt Challenge, c’est qu’il y en a pour tous les goûts ! Des courts, des longs, des montagneux, des près de la mer, des qui traversent les USA, etc.

Mais en résumé, le plus facile, c’est le SaddleSore 1600 k. C’est simple : tu as 24h pour faire 1610 kilomètres (1000 miles en version US). Oui oui tu as bien lu, c’est bien celui-ci le plus facile. Ca annonce la couleur non ? 🙂

Après, si tu es motivé, tu as le BunBurner 2500 k ! Là, c’est 2.500 km en moins de 36h ! Et comme si ça n’était pas déjà assez, tu as la version silver et la version gold ! Là, ça veut dire que tu as fait tes 2.500 km en moins de 30 heures ou en moins de 24 heures ! Et évidemment, tout ça en roulant safe… Bah voyons ! Juste pour le plaisir des maths, en admettant que tu roules en moyenne à 110 km/h sur 2.500 km, ça veut dire que tu dois rouler non stop pendant 23 h ! Et tenir le 110 km/h de moyenne sur un long trajet, c’est pas si simple qu’il y parait, crois moi… Autant dire que pour avoir le BunBurer 2500k Gold, faut juste être un extraterrestre ! Même le Hard Alpi Tour semblerait facile du coup…

Ah oui, précision utile, faire ça en passant par l’autoroute est un non sens ! On va pas rajouter un truc chiant à un truc inutile quand même ?

… mais ça se prépare

Comme le dit si bien le site de l’IBA, un Iron Butt Challenge, ça se prépare. 

Alors, pour le côté physique, pas beaucoup d’autre alternative que de continuer à entretenir le bousin comme j’en parlais déjà ici.

Mais après, il y a quand même deux choses qu’il faut préparer avec attention ! La machine (et il y a 9 chances sur 10 que tu ne sois pas déçu quand tu verras avec quoi je veux faire ça…) et l’itinéraire (et là c’est pareil, les premières hypothèses sont… étonnantes 🙂 ).

Bref, encore quelques jours/semaines pour préparer ça, parce que dès la fin du confinement, je prends le premier créneau possible pour me lancer !

Stay tuned 🙂