[John Doe’s Point] Le point le plus à l’Est de l’Europe est… identifié !

[John Doe’s Point] Le point le plus à l’Est de l’Europe est… identifié !

22/12/2021 2 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

Tu pensais que ce projet un peu fou de rejoindre les 4 points cardinaux d’Europe continentale était en hibernation ? Tu pensais que j’avais abandonné l’idée d’aller un jour au point le plus à l’Est de l’Europe  continentale ?

Et ben… Tu n’avais pas tout à fait tort ! COVID oblige, entre autres…

Mais… Le voyage commence maintenant, alors pourquoi se priver ?

Certes, il aura fallu bosser un peu (beaucoup) depuis mon dernier article sur le point le plus à l’Est de l’Europe, pour l’identifier de façon certaine. Et pour être franc, je me suis bien dit une ou deux fois que Vladivostok ferait aussi bien l’affaire… Mais… Je suis revenu à la raison ensuite et j’ai continué à chercher. 

Et maintenant c’est chose faite ! Je l’ai identifié ! En tout cas, le point dont on peut considérer qu’il servira de norme à l’avenir, au moins en Russie 🙂 

Bon, en revanche, je vais continuer de l’appeler “John Doe’s Point” je crois… Parce que pour le nom, c’est pas encore certain.

Un petit travail d’enquête…

Pour y arriver, il aura fallu se transformer en petit enquêteur du net.

Mes principaux alliés dans cette quête ? Google, Google Translate, Google Earth, Yandex Maps et OsmAnd ! Chacun avait son utilité… Et, of course, mes potes A. J. & T. pour m’accompagner dans ce délire, mais je vous en reparlerai… 

Google, évidemment, c’était pour toute la recherche documentaire, la traduction des sites en Russe, et la vue globale du bazar…

Yandex Maps parce que sur cette partie du globe, c’est plus complet et précis que Google Maps. Surtout, chose géniale, tu as la possibilité de trouver des photos et des panoramas qui ont été uploadés par des locaux. C’est un peu comme les photos de Google, sauf que là, c’est Russe, et que tu découvres des trucs incroyables ! Tu n’as qu’à voir en bas de cet article.

OsmAnd, c’est pour créer l’itinéraire GPX 🙂

Le point le plus à l’Est de l’Europe, un vilain petit canard noir…

Autant pour les 3 premiers points, c’était assez simple, autant celui-ci était coton car rien ne le matérialisait physiquement ! Au Cap Nord, tu as le globe, à Cabo Da Roca, tu as la stèle et le phare, à Tarifa, tu as la pancarte devant le fort, ici, tu n’as rien !

Enfin… Tu n’avais rien, jusqu’à 2019 en tout cas (je ne suis pas tout à fait sûr de la date)…

Il y a donc eu ce premier travail d’enquête que je qualifierai de “géographicopoliticologique” 🙂 Mais si ça permettait de faire avancer un peu le schlimblick en identifiant une zone, ça ne donnait pas de coordonnées GPS précises.

Du coup, il a fallu creuser un peu plus.

J’avais trouvé cet article qui parlait du point le plus à l’est de l’europe et qui laissait entendre qu’une stèle y avait été installée. J’ai donc contacté le journal, via leur page Facebook.

Ils m’ont répondu assez rapidement, pour la question générique :

Hello! We’ll help you with pleasure. The picture was taken on the territory of Polar-Ural Natural Park, Mount Ngodyaha.

En revanche, j’avais demandé à pouvoir échanger avec le type dont il est question dans l’article, histoire de mieux comprendre pourquoi le choix avait été fait de positionner le point ici, etc. et là, je n’ai jamais eu de réponse ! 

Ensuite, je me suis rapproché de l’office de Tourisme de Salekhard, ainsi que des services touristiques de Yamal Nenets.

Force est de constater qu’ils ont été beaucoup plus cool puisqu’on a pas mal papoté via Messenger ! Et oui, même en Russie ils utilisent Messenger… Après, est-ce que c’est autorisé / validé / approuvé ? J’en sais rien 🙂

Un petit tour de roue pour l’homme… Et… rien du tout pour l’humanité

Bon du coup, tu te demandes avec impatience ce qu’il en est ? Allez, je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps… Enfin si ! Encore un peu (je sais, je suis lourd).

Donc on papote avec l’office du tourisme, qui avant de me donner la moindre indication géographique, met en avant… les contraintes ! Dans le désordre, j’ai eu droit à “c’est pas accessible”, “il vaut mieux être accompagné”, “il faut des autorisations”, “c’est loin”, “il n’y a pas de route”, etc. etc. etc.

Je leur ai alors envoyé cet article au final en leur disant qu’il fallait savoir à un moment. Ou c’est un point touristique, ou ça ne l’est pas. Mais si c’est touristique, ils peuvent au moins me dire où c’est.

Quelques messages plus tard, ils m’envoyaient la photo d’une carte griffonnée et encore quelques messages plus tard, ils m’envoyaient les coordonnées précises de la stèle ! Voilà ! Tadaam… Roulement de tambour… 

Les coordonnées GPS du point le plus à l’Est d’Europe Continentale sont donc :

67.72255 N 66.232033 E

Alors ok, ça vaut ce que ça vaut, et ce n’est pas parce que l’office de tourisme de Yamal Nemets a décidé que c’était ce point qu’il l’est réellement d’un point de vue scientifique. Mais du coup, avant d’avoir la certitude que ce débat soit tranché, il y a des chances que 8 générations de motards se succèdent dans la famille.

Et comme à un moment, il faut y aller, ce sera ce point qu’il faudra rejoindre !

Et ben voilà ! Y a plus qu’à maintenant ! Place à l’aventure ! Enfin… Avant ça… Nouveau petit boulot pour vérifier quelles sont TOUTES les autorisations nécessaires pour aller là-bas… La suite au prochain épisode donc ! 

Quelques photos pour s’ouvrir l’appétit

Toutes les photos de la Stèle viennent de Google et sont tirées d’articles de presse.

Toutes les photos de paysage viennent de Yandex Maps et il n’y avait pas de crédits pour les auteurs. J’en suis navré, et si l’un d’eux passe par là par hasard, je lui présente par avance mes excuses, et il n’a qu’à me contacter pour que j’enlève l’image qu’il ne souhaiterait pas laisser en ligne.