[John Doe’s Point] Et le point le plus à l’Est de l’Europe est…

[John Doe’s Point] Et le point le plus à l’Est de l’Europe est…

24/04/2020 6 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

En théorie, j’avais prévu de partir en Russie rejoindre le point le plus à l’est de l’Europe à l’été 2020… Finalement, pour tout un tas de raison, dont évidemment la pandémie de COVID-19 qui frappe le monde entier en ce moment, ce n’est pas possible. J’espère que ce n’est que partie remise… A quand, on verra bien, mais ce n’est pas plus mal ! Parce que mine de rien, il n’est vraiment pas gagné ce point ! Et avant même de le rejoindre, il faut l’identifier ! Parce que quand j’ai commencé à penser au projet Carrant, tout cela semblait finalement assez évident… 4 points cardinaux à poser sur une carte n’était pas ce qu’il y avait de plus difficile au monde après tout…

Le problème auquel j’ai vite été confronté, c’est que pour 3 des quatre points, c’est très simple. Le point est facilement identifié par une frontière physiquement délimitée par la mer. Bon, on peut encore parler du plateau continental et tout le tutim, ok. Mais pour 99% du commun des mortels, la logique est simple : le point le plus extrême est celui au delà duquel on ne peut plus aller sans changer de moyen de locomotion 🙂 Mais pour le point le plus à l’Est, c’est très différent ! On parle d’une limite qui ne répond pas (tout à fait en tout cas) à cette logique…Une espèce de zone grise en somme…

Histoire d’en rajouter un peu, d’une façon générale, une limite géographique correspond souvent à une frontière entre deux pays. Mais là, pour la Russie, on peut se poser la question… Alors ok, on a récemment appris que l’Europe allait de Lisbonne à Vladivostock, mais quand même… C’était surtout un effet d’annonce non ? Et donc au final, je cherche un point situé à l’intérieur d’un pays, la Russie…

En tout cas, le consensus assez général qui semble se dessiner est que l’Europe “géographique” va de Lisbonne (enfin Cabo Da Roca…) à l’Oural. Alors je vais essayer d’aborder le débat en fonction des recherches que j’ai pu faire pour identifier LE point et des questions que j’ai pu me poser pour trouver ces fichues coordonnées GPS… On a globalement 3 visions différentes à évaluer. Ce point marque-t-il une limite :

  • tectonique ?
  • géographique ?
  • historique ?

Avec en prime un petit bonus… Mais où est donc ce point le plus à l’est de l’Europe ???

La tectonique des plaques

Allez, on va faire simple, mais en gros, on prend une carte, et à gauche de l’Oural, c’est l’Europe, à droite de l’Oural, c’est l’Asie.

Je n’ai pas les compétences pour vous donner tous les détails, mais les montagnes de l’Oural se sont formées il y a grosso modo 250-300 MA d’années. A l’époque, la Terre ressemblait à… autre chose et on pouvait faire les 4 coins de la Terre sans même prendre un bateau ou un avion ! Bref, tout ça pour dire que c’est à cette période que l’Oural s’est formé suite à la collision des continents Siberia et Kazakhstania d’une part, et le supercontinent Laurussia d’autre part.

Bon, une fois qu’on a dit ça, on ne sait toujours pas où est le point précisément… Parce que mine de rien, l’Oural, c’est grand ! La logique voudrait qu’on prenne le point le plus à l’est géographiquement, et le plus ancien historiquement… Mais comme ça change tous les jours du fait des découvertes scientifiques, il va falloir s’accrocher avant d’y répondre avec certitude, et pour l’instant d’ailleurs je cherche encore 🙂

Bon, pour les plus curieux, j’ai farfouillé dans les travaux de D. Brown et C. Juhlin dont cette étude si vous avez le courage…

La ligne de partage des eaux

Là, c’est un peu plus simple, et puis, c’est globalement courant que la ligne de partage des eaux soit retenue comme étant la limite entre deux pays.

C’est d’ailleurs comme cela qu’à été écrit l’article Wikipédia qui traite du sujet. Et c’est celui que j’avais initialement retenu pour mon projet avant de me poser toutes ces questions…

Dans ce cas, le point le plus à l’Est est le Cap Ngartisalaya.

Le truc qui a un peu attiré mon attention, c’est que à part sur cette page Wikipedia, on ne parle nulle part de ce fameux cap… Alors, soit ça n’intéresse personne, soit c’est pas forcément le bon point…

Malgré tout, on trouve des infos convergentes sur l’Encyclopaedia Britannica même si le mystérieux cap Ngartisalaya n’y est pas désigné spécifiquement…

C’est pile ou face

Si maintenant on s’intéresse à l’aspect historique des choses, on découvre avec intérêt que depuis le 17ème siècle on considère qu’à l’ouest de l’Oural, c’est l’Europe, tandis qu’à l’Est, c’est l’Asie… Et concrètement, c’est la conséquence d’un choix politico diplomatique qui devait permettre à la Russie dont l’essentiel de l’activité soicale et économique se fait à l’ouest de l’Oural de nouer des liens forts avec l’Europe.

Bah oui, loin des yeux loin du coeur, donc autant trouver un argument pour se rapprocher. Et finalement, un mur de Montagnes, c’est pratique pour délimiter une région…

Mais on en sait toujours pas plus sur la situation géographie DU point le plus à l’Est.

Et en bonus… peut être une solution !

En fait, je crois que concrètement tout le monde s’en fout de ce fichu point. Il ne sert à rien, il n’est pas accessible, il est à des milliers de kilomètres de nous, on se demande même pourquoi on en parle…

Mais en fouillant un peu, je suis tombé un jour sur………….. cette photo :

Elle illustrait un article intitulé “The extreme eastern point of Europe leads to development of geographical and geological ecotourism” ! Mais là, je sais pas, une nouvelle fois il y avait un truc bizarre… Bah oui… On parle d’un certain Ivan POPOV que j’ai essayais de retrouver, mais sans succès à ce stade.

En revanche, ça me donnait l’idée de contacter l’équivalent de l’office du tourisme de la région, et la mairie de la ville de Salekhard, afin d’essayer de creuser ça. J’ai également contacté le journal qui avait édité l’article…

Et finalement, j’ai eu des réponses !

On a donc une stèle qui a été posée au point considéré comme étant le plus à l’Est de l’Europe, qui matérialise donc ce point un peu comme le fameux globe du Cap Nord, la Croix de Cabo Da Roca, ou le panneau de Tarifa !

Finalement, est-ce qu’elle ne serait pas là la solution ?

Bon, dans le doute, on peu aussi considérer que, quitte à partir loin, autant en profiter pour faire un crochet et passer par chacun des 4 points que j’ai identifié 🙂

On va où finalement ?

Et bien pour le coup, je n’ai toujours pas répondu à cette question de manière certaine ! Trouver 3 points différents alors que j’avais du mal à en identifier un seul au début me parait déjà surprenant, alors je vais profiter du temps dont je dispose aujourd’hui pour y regarder de plus prêt…

En l’état actuel des choses, voilà en tout cas ce que ça donne (oui je sais j’ai encore un peu de boulot à faire en graphisme… Mais bon, suffit de regarder les 3 points d’interrogation en fait 🙂 )

La vue d’ensemble
La vue rapprochée

Et toi tu irais où alors ?