Le mini guide : comment bien déconfinner sa moto ?

Le mini guide : comment bien déconfinner sa moto ?

30/04/2020 2 Par Pierre-Emmanuel BOURGOUIN

Et oui, tu es comme nous tous, tu veux remettre en marche ta moto !… Cela fait fait depuis le 17 mars que tu pleures en pensant à ta brelle qui prend la poussière dans le garage. Tu l’as malgré tout lustrée jusqu’à lui enlever toute sa peinture ? La chaîne a été graissée 18 fois ? Les pneus sont gonflés à bloc et tu es sûr qu’il n’y en a pas un qui ait pris un clou (sinon tu peux lire cet article…) ? Tu l’as montée et démontée les yeux fermés et les mains dans le dos ?

Maintenant, il s’agit de bien penser à deux choses différentes : préparer et remettre en marche ta moto d’une part, et te préparer pour sortir d’autre part !

Remettre en marche sa moto ? Oh la drôle de sensation…

Alors, déjà, on commence par toi : n’oublie pas avant même de remettre en marche ta moto, qu’une brelle ça pèse son poids quand même, alors prends ton temps quand tu remontes dessus pour manœuvrer ! D’ailleurs, fais gaffe en la manœuvrant même sans monter dessus… Ce serait quand même con de la faire tomber avant même d’avoir allumé le moteur. Tu sais, un peu comme celui qui se casse une jambe au ski en descendant de sa voiture en arrivant le premier jour…

Pour éviter ça, tu t’es astreint à un rigoureux programme de maintien en forme avec pour objectif de perdre les 3 kg que tu avais en trop ? Bravo, tu es fier de voir qu’il ne t’en reste plus que 8 à perdre d’ici le 11 mai…

Et puis, indépendamment du poids, n’oublie pas que ta moto, c’est pas comme ton vélo d’appart (si tu as du bol…), donc on reprend les bases prudemment…

Veni, vidi, waaazzzzzaaaaaaaa

Tu te souviens quand tu as passé ton permis ? Mais si… Rappelle toi…. Qu’est-ce qu’on t’a dit de faire à chaque fois avant de démarrer ?…. Un check up des principaux points de vigilance ! Et oui… Alors, tu les connais déjà par coeur j’en suis sûr mais un petit rappel ne peut pas faire de mal. Dans l’ordre :

  • l’allumage tu tenteras, et ta batterie tu rechargeras…
  • tes leviers d’embrayage et de freins au guidon tu serreras, de leur retour à la position normale tu t’assureras…
  • la même chose aux pieds tu feras…
  • tes pneus tu vérifieras, pour t’assurer qu’aucun corps étranger n’y sera…
  • ton niveau d’huile tu regarderas, et l’appoint nécessaire tu feras…
  • ta chaîne tu ajusteras,
  • les fuites au sol tu chasseras,
  • le klaxon hurler tu feras,
  • les phares et clignotants tu testeras…

Le conseil du routard…

… qui ne s’applique qu’aux motards qui ne sont pas des adeptes de l’hivernage de leur moto et qui la sorte par tous les temps de fait…

C’est rare, très rare, de laisser sa brèle pendant si longtemps sans rouler… Et pendant ce temps, mine de rien, il s’est passé plein de choses… Je veux pas faire de parallèle malheureux, mais il faut qu’on lui fasse faire un peu de kiné également. Pendant ces deux mois de confinement, les liquides ont stagné, des impuretés se sont déposées, des joints et caoutchoucs ont séché, etc. etc.

Une histoire de fluides…

Alors avant de commencer, si tu peux, tu vidanges… Au moins l’huile ! Si ton réservoir n’était pas plein, ça craint… Parce que s’il est en métal, il y a des chances qu’il y ait de la corrosion, donc vérifie ça comme tu peux surtout… Si jamais c’est le cas, c’est moyen

Ready

Donc déjà, au premier redémarrage, tu respectes strictement le temps de chauffe et plus encore ! Fait la ronronner pendant de longues minutes…. Alors je sais, ça va faire chier les voisins, donc essaye autant que possible de ne pas faire le kéké pendant ce temps (par exemple tu remets ta chicane si par le plus grand des hasards elle s’était échappée pendant le confinement…)…
Pourquoi on fait ça ? Bah tout simplement pour que le moteur monte tranquillement en température histoire de pas limer les pistons dès le début…

Steady

Ensuite, ne la met pas au rupteur dès que tu sors… Tu vois, les premières minutes, tu y vas peinard, genre, 1/4 du régime moteur max… Et puis progressivement tu montes dans les tours… Et quand tu es à 50%, tu t’arrêtes ! Bah oui ! Stop, tu bouges plus ! Tu éteins le moteur, et tu attends 5mn de voir s’il n’y a pas une fuite qui apparait… Donc idéalement tu la poses à un endroit sec qui n’es pas noir de crottes de pigeon et qui te permette de détecter la fuite… Et si tout va bien, tu repars, tu roules à nouveau pendant quelques minutes à 75% du régime moteur max, et rebelote… Après, si t’es chaud et que tu peux le faire, fais la monter jusqu’à la zone rouge, mais bon, fais gaffe quand même… Sur un 4C comme la K1300, tu peux y aller avant d’être dans le rouge 🙂
Pourquoi on fait ça ? Qu’est-ce que tu crois toi ? Quand tu te mets à courir ou quand tu reprends la course à pied après une longue pause, tu vas tout de suite te taper un marathon toi ?

Fire !!!!

Si après tout ça il ne se passe rien d’anormal, tu peux commencer à respirer… Tu l’as compris, l’idée, c’est quand même d’y aller progressivement… Alors selon l’état de ta bécane à la base, il faudra peut être que pendant 2 ou 3 jours tu fasses ça histoire de t’assurer que tout aille bien, mais au moins après ce sera nickel !

Sinon…. Bah….. GGGGGGGgggggggaaaaaaaaaaazzzzzzzzzzzzzzzzzz !!!!!!!!!!!!!!!!!